Algorand (ALGO) : c’est quoi ? quel est son cours ?

👉 Paymium vous rémunère pour trader le bitcoin 👈

💸 Tous les traders qui placent des ordres limites à l’achat ou à la vente sur la plateforme Paymium sont rétribués jusqu’à 0,1% du montant de leur ordre. Une petite révolution puisqu’on vous paye pour trader le bitcoin 🤑

Découvrir Paymium

Algorand (ALGO)
0.99%
0,350829
0,003473
⇣ 0,352599
12 Aug
⇡ 0,359433

S’il y a bien un projet de cryptomonnaie qui passe inaperçu et qui est, selon moi, sous estimé, c’est bien le projet Algorand. Pour s’en convaincre, il suffit de prendre connaissance du créateur même de ce projet et de s’apercevoir que ce dernier a fait partie et fait d’ailleurs toujours partie des meilleurs dans le milieu de la science et de la recherche.

Lauréat du prix Turing 2012, professeur émérite du MIT, Silvio Micali a eu pour objectif, lorsque le projet Algorand est né, de créer une blockchain qui soit à la fois ultra rapide, très sécurisée mais aussi, et surtout, et c’est ce qui fait l’une des particularités du projet, une blockchain qui soit non énergivore, autrement dit neutre en carbone.

Pour prétendre au fonctionnement d’une blockchain sans dépense d’énergie, il fallait, bien entendu, que le consensus de validation en application dans le réseau Algorand soit un consensus de type preuve d’enjeu ou « Proof of Stake » et non un consensus de type « Proof of Work » ou preuve de travail qui est un consensus de validation de transaction très énergivore.

Pour autant, Alogrand n’étant pas le seul projet à avoir recours au principe de validation de type Proof of Stake, il nous faut mettre en lumière les particularités de cette preuve d’enjeu que le projet Algorand a su adapter en Pure Proof of Stake, principe qui consistait en l’intervention direct de l’ensemble des détenteurs de jetons ALGO et ce dans l’unique but d’assurer la sécurité du réseau à tout moment.

C’est quoi Algorand ?

Le projet Algorand a donc vu le jour au cours de l’année 2019. C’est donc un projet qui est assez récent. Ce projet se voulait être assimilé à l’élaboration d’une blockchain qui allait servir de support pour le développement de produits financiers décentralisés.

On peut distinguer deux entités concernant ce projet ambitieux. L’Algorand Foundation est l’entité qui s’occupe de gérer la partie croissance de l’écosystème du projet Algorand mais aussi la partie financement ainsi que tout ce qui a trait à la décentralisation du réseau, les nœuds y compris.

La seconde entité distincte, c’est la blockchain Algorand en elle-même. Ces deux entités sont bien distinctes. Elles fonctionnent de concert mais de manière totalement indépendante. Tout ce qui a trait à la blockchain, ses qualités intrinsèques ainsi que les caractéristiques propres qui démarquent celle-ci des autres blockchains sont bien entendu gérées par la seconde entité.

Le projet Algorand se veut un projet totalement vert puisqu’il propose de créer une blockchain écologique au sens propre du terme. Cela est rendu possible grâce au Pure Proof of Stake, processus que nous verrons plus en détail ci-après. A ce stade, retenez simplement que le Pure Proof of Stake correspond à un processus de validation qui est issu du Proof of Stake en version améliorée. On parle donc ici, non plus du PoS mais du PPoS.

Algorand peut se targuer de proposer des caractéristiques relatives à la vitesse de transaction qui sont très bonnes. En effet, Algorand annonce une validation de transaction en un temps record de seulement 4 secondes. Peu de blockchains peuvent se targuer de posséder de telles caractéristiques de rapidité de validation de transactions.

Comme si cela ne suffisait pas et non content de proposer une blockchain qui soit capable de valider des transactions de manière extrêmement rapide, la blockchain Algorand se veut également une blockchain qui propose des frais de transactions qui soient très faibles.

Si vous êtes passionné par la technologie de la blockchain, vous n’êtes pas sans ignorer que celles-ci visent toutes et tendent toutes vers un même point : la résolution du fameux trilemme des blockchains. Le trilemme, c’est quoi ? Pour ceux qui ne seraient pas expert en la matière, la résolution du trilemme consiste en résoudre l’équation à trois inconnues : à savoir la scalabilité, la sécurité et la décentralisation.

Ce concept de trilemme a été crée par Vitalik Buterin en personne, le fondateur du projet Eth. Celui-ci consiste à dire qu’il ne serait, en théorie, pas possible de répondre à la fois, et de manière simultanée, aux exigences de décentralisation d’une blockchain, aux exigences de sécurité d’une blockchain et aux exigences de rapidité de cette même blockhain.

Il y aurait donc toujours un élément parmi les trois qui ne serait pas satisfait et la validation de deux éléments se ferait toujours au détriment d’un troisième élément. C’est donc cela que l’on appelle le trilemme. De nombreuses blockchains se sont attelées et continuent à s’atteler à trouver la solution à ce problème mais s’y casse bien souvent les dents.

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est lorsque l’on évoque le projet Algorand et son consensus de validation PPoS. La résolution du trilemme tendrait-elle à être résolue par Algorand ?

A noter qu’Algorand est un projet qui permet aux développeurs de coder en langage C++, en langage Python, en langage Java ou encore encore en langage JavaScript et ce par le biais d’un site entièrement dédié à la cause, site qui a été nommé Developper Portal.

algorand

La résolution du trilemme par Algorand

Comme nous venons de le voir, la résolution du trilemme de la blockchain est un vrai casse-tête et, à ce jour, aucune blockchain n’a véritablement réussi à résoudre ce dernier, même si certaines blockchains telles qu’Algorand tendent de plus en plus vers la résolution complète de ce problème.

Allier décentralisation et scalabilité est le premier dilemme à résoudre. Pour être en mesure de résoudre ce premier dilemme, le réseau Algorand propose deux sortes de nœuds, les nœuds de participation et les nœuds de relais.

Les nœuds de participation ont pour rôle de contenir et de distribuer des clés de participation et des clés de vote. Ces clés sont, comme nous l’avons évoqué plus haut, essentielles au processus de validation du PPoS.

Les nœuds de relais, quant à eux, servent en quelque sorte de hub car ils gèrent les connexions entre les autres types de nœuds. Ce sont ces nœuds de relais qui disposent d’une connexion de réseau à très haut débit et ce, afin d’assurer des communications qui soient la meilleure possible au sein même du réseau.

Le rôle des nœuds de relais ne s’arrête pas là puisque ces derniers ont également pour rôle de stocker et d’accumuler les messages de protocole des différents autres types de nœuds. Ils effectuent ce que l’on appelle des déduplications, soit l’élimination des copies engendrées par le système. Ils s’attèlent également à vérifier les signatures avant même de propager l’ensemble des messages qui auront été validés.

Il est important de savoir que n’importe qui possédant un ordinateur peut créer un nœud à son domicile et participer ainsi au réseau Algorand. Souhaitez- vous en faire partie ?

Le troisième pilier du trilemme est celui qui a trait à la sécurité. Afin de maximiser la sécurité du réseau, Algorand a choisi de diversifier autant que possible les emplacements géographiques des nœuds à travers le monde. Ainsi, ce sont de nombreuses organisations qui se sont proposées, lors du lancement de la blockchain Algorand, d’héberger les nœuds relais.

On retrouve parmi ces organisations, des organisations de type université, fournisseurs d’infrastructure ou encore des organisations qui sont à but non lucratif. L’ensemble de ces organisations assurent une certaine résilience du réseau Algorand.

C’est ainsi que la sécurité peut être considérée comme maximale. La sécurité est, en effet, accrue, lorsque les nœuds du réseau sont hébergés sur plusieurs continents de la planète. Les attaques deviennent alors beaucoup plus difficiles à mette en œuvre.

Pour en savoir plus sur le PPoS

Vous désirez en savoir davantage sur le fonctionnement même de ce consensus de validation un peu particulier qu’est le PPoS ? Lisez donc ce paragraphe et découvrez comment celui-ci fonctionne.

Le processus du PPoS est originellement basé sur le consensus Byzantin, consensus également appelé le problème des généraux Byzantins. Voyons plus exactement quel est donc ce problème..

L’idée reposait sur le fait que nous soyons en mesure d’évaluer la fiabilité de toutes transmissions de données effectuées entre différents utilisateurs lorsque ces derniers échangent une information similaire. En effet, les généraux Byzantins s’attelaient à savoir comment obtenir un consensus au sujet d’une information lorsque cette information était également diffusée par des éléments traîtres.

L’idée était la suivante. Comment plusieurs généraux de l’armée Byzantine pouvaient communiquer entre eux et diffuser un ordre de manœuvre valide tout en s’assurant qu’il n’y ait pas un général dans le lot qui soit un traître et qui diffuse une fausse information afin de provoquer un chaos au sein même de l’organisation de l’armée.

Cette problématique se pose au même titre lors de la validation d’une information dans une blockchain ou même dans l’informatique. On parle alors de tolérance aux pannes. Il s’agit de déterminer un pourcentage d’erreur possible dans la diffusion d’une information, une marge d’erreur en quelque sorte.

Algorand a donc repris ce problème des généraux Byzantin en les termes exacts de « protocole de consensus Byzantin décentralisé basé sur une preuve de participation ». La blockchain Algorand pouvait alors posséder et tolérer un certain nombre d’erreurs, erreurs matérialisées par des utilisateurs malveillants.

La seule condition serait qu’il n’y ait pas plus de 1/3 des utilisateurs qui soient malveillants. Le protocole devenait alors un protocole qui était représenté non plus par 100% des utilisateurs mais par 2/3 des utilisateurs considérés comme honnêtes. Et voici comment cela se passe concrètement..

Lors de la validation d’une transaction et lors de la création d’un nouveau bloc, n’importe quel des utilisateurs participant au réseau peut être choisi de manière totalement arbitraire et aléatoire par une nouvelle seed. C’est alors que, grâce à une clé secrète obtenue, un calcul automatique est appliqué par le biais d’une fonction aléatoire vérifiable ou VRF.

C’est bel et bien ce calcul VRF qui va permettre de produire une preuve de sécurité et faire en sorte d’assurer que ce sont les participants honnêtes qui sont retenus et non les participants malveillants. Le choix des utilisateurs qui sont retenus est fonction du nombre de tokens qui est détenu par ces mêmes utilisateurs. Plus les utilisateurs posséderont de tokens ALGO, plus ils seront susceptibles d’être retenus dans la création d’un nouveau bloc.

A aucun moment les utilisateurs ne seront contactés lors de la sélection à la participation de l’élaboration de nouveaux blocs par l’entremise de la VRF. Tout demeure secret et c’est bel et bien ceci qui garantit une sécurité totale du réseau. Admettons qu’un utilisateur malveillant veuille agir. Le temps qu’il découvre quel utilisateur aura été retenu pour la validation d’un nouveau bloc, il sera déjà trop tard pour lui pour qu’il essaye de corrompre cet utilisateur.

Notez enfin que, pour qu’une transaction et qu’un bloc soit validé, il faut que 2/3 du comité qui aura été retenu valide cette dernière. Une fois ceci effectué, le bloc est alors certifié.

Evolution du cours du Algorand (ALGO) en Euro depuis 1 an

Acheter des cryptos au meilleur prix avec Changelly

Les meilleurs exchanges pour acheter du ALGO

Plus de cryptos…

Quel est l’utilité du token ALGO ?

Le jeton ALGO qui est le jeton natif du projet Algorand est de type « Utility token », autrement dit c’est un token qui a une réelle utilité dans le cadre du fonctionnement du réseau Algorand. C’est en fait ni plus ni moins que ce jeton ALGO qui permet, via le processus de staking, d’assurer le fonctionnement du réseau Alogrand et son protocole de PPoS.

ALGO est également un jeton de gouvernance ce qui signifie que les détenteurs des jetons sont à même de donner leur avis concernant la gestion du réseau et de l’ensemble de l’écosystème Algorand. Pour être en mesure de voter sur la manière dont est dirigé le réseau, vous devez donc être possesseur d’un certain nombre de jetons ALGO.

Enfin, le jeton ALGO est utilisé dans le cadre plus classique d’une monnaie de paiement. Celui-ci peut d’ailleurs être subdivisé en plusieurs petits unités.

Quant à la capitalisation et au nombre de jetons qui ont été mintés à ce jour, ceux-ci sont au nombre de 10 milliards, ce qui est un chiffre élevé, il faut le dire. Toutefois, l’avantage du jeton ALGO pour les investisseurs est que ce dernier a été émis en très grande majorité.

En effet, ce sont presque 7 milliards de jetons qui sont actuellement en circulation sur le marché. Ce qui représente un gros volume de jetons déjà mis en circulation. Cela permet de dire que le jeton ALGO est un jeton déflationniste et non un jeton inflationniste.

Faut-il investir dans la crypto Algorand ?

Vous êtes un investisseur long terme et vous croyez en les cryptos ? Certaines de ces cryptos devraient faire partie de votre portefeuille numérique. A ce titre, Algorand devrait immanquablement en faire partie. Algorand est un projet solide qui repose sur des bases robustes. Pourtant, s’il y a bien un projet qui semble délaissé par la communauté, c’est bien le projet Algorand.

C’est généralement lorsqu’un projet ne fait plus parler de lui, lorsque celui-ci est délaissé par les investisseurs, qu’il faut s’y intéresser. C’est ainsi que vous pouvez obtenir un temps d’avance sur les autres investisseurs. Lorsque ces derniers prendront connaissance de ce projet plus en profondeur, ils courront après le prix. De votre côté, vous pourrez simplement commencer à prendre vos profits en vendant vos jetons par la méthode de DCA inversée.

Je pense que vous avez compris qu’il est nécessaire de posséder du ALGO dans son wallet, surtout lorsque l’on se place en tant qu’investisseur. Aussi, si vous faites partie de cette trempe d’investisseur pionnier, ceux qui investissent sur un projet qui avance dans l’ombre, alors vous ne devriez pas passer à côté de cette opportunité.

L’avenir est à l’écologie et il est évident que le consensus de travail de Proof of Stake a davantage le vent en poupe que le Proof of Work qui est un consensus de travail beaucoup plus polluant pour la planète car celui-ci exige des validations de transactions énergivore par le minage, c’est à dire par une utilisation abusive de l’électricité.

En vous positionnant dès maintenant sur la crypto ALGO, vous faites le pari d’une blockchain écologique qui prendra le dessus sur toutes les autres. Toutefois, vous garderez en tête que ce moment-là n’est pas encore présent et que si vous vous placez dès maintenant vous demeurez un early investor, c’est à dire que vous vous placez en avance sur les autres investisseurs et sur la masse.

Bien entendu, Algorand n’est pas l’unique crypto qui utilise le PoS en tant que consensus de validation de blocs. Pour autant, celle-ci apporte une réelle valeur ajoutée en proposant, faut-il le rappeler le PPoS, et cela, aucune autre blockchain peut à ce jour s’en prévaloir comme peut s’en prévaloir Algorand.

Est-ce le bon moment pour acheter de l’ALGO ? Tout dépend de si vous possédez déjà des jetons ALGO acquis à des prix plus élevés. Si tel était le cas, le fait d’acheter de nouveaux jetons ALGO à un prix aussi bas qu’il est actuellement pourrait vous permettre de lisser votre prix d’achat moyen. Si vous ne possédez pas encore à ce jour de tokens ALGO, il serait également fort intéressant pour vous d’en acquérir à de tels prix.

N’oubliez jamais de pratiquer la méthode du DCA lorsque vous achetez une crypto. Cette méthode est le garant de votre succès à l’avenir. Si le prix de l’ALGO venait à baisser, vous auriez, en effet, des pièces en euros à votre disposition pour investir de nouveau dans l’achat de tokens ALGO à des prix encore plus bas. Mais nous reviendrons plus bas dans cet article sur la méthode du DCA.

algorand

Quand faut-il investir dans la crypto ALGO ?

Si vous êtes prêts à investir dans la cryptomonnaie ALGO, je vous recommande vivement de lire ces quelques lignes afin de maximiser votre achat. Nous allons essayer de déterminer ensemble les meilleurs moments de l’année pour investir sur ALGO. Vous verrez que, s’il n’est effectivement pas possible de garantir à 100% le succès de l’opération, en revanche il est possible de mettre toutes les chances de notre côté en scrutant d’un peu plus près les probabilités et les staistiques.

Que nous disent donc ces statistiques ? Y’aurait-il effectivement une date dans l’année où il serait plus judicieux d’investir dans les cryptomonnaies et plus particulièrement dans la crypto ALGO ? A l’inverse, y’aurait-il une autre date ou une période de l’année, comme les mois d’oct ou peut-être les mois d’avr où il serait préférable de ne pas investir? C’est ce que nous allons voir ici.

Les statistiques dont nous allons parler ici sont la synthèse de treize années de données. Ces données ont été compilées entre elles afin de nous offrir une vue d’ensemble sur le marché de la crypto, ses performances et ses échecs en fonction des mois de l’année. Je sens que vous êtes impatients d’en savoir plus n’est-ce pas ?

Les meilleurs mois de l’année pour la crypto (moyenne sur 13 ans)

Commençons d’abord par parler des meilleurs mois de l’année, si ces derniers existent, pour investir sur la crypto. Alors, que sont-ils ? Les statistiques nous indiquent qu’il y a effectivement de meilleurs mois de l’année, mois durant lequel ont été enregistrées les meilleures performances du cours du Btc et ce, sur une période supérieure à dix ans, ce qui est déjà une période assez représentative.

Attention, vous devez être conscient que ces données nous indiquent les mois qui ont affiché le plus de performance. Si vous suivez bien, cela ne signifie pas que ce sont durant ces mois-ci que vous devrez investir dans la crypto, bien au contraire. Vous devrez vous positionner à l’achat en amont, bien avant ces mois cités ici donc.

Il apparaît donc que les deux meilleurs mois de l’année pour la crypto sont les mois d’oct et les mois d’avr. C’est en effet durant ces mois de l’année que les performances moyennes mensuelles ont été les meilleures. Le mois d’oct nous donne une moyenne de gain de +27%. Le mois d’avr, quant à lui, une moyenne de gain de +16%.

A noter que les mois de nov et de dec sont également des mois qui affichent une performance moyenne de haut vol.

Vous vous dites peut-être que ces chiffres donnés sont très faibles mais il ne faut pas oublier que vous avez là une moyenne des gains/pertes engendrés sur treize années d’existence de la crypto. Cela prend donc en compte les périodes de baisse et de Bear Market.

Comme dit en amont, vous ne devrez pas attendre ces mois-ci de l’année pour investir dans la crypto. C’est durant les quelques mois auparavant que vous devrez vous placer.. D’ailleurs, pourquoi ne pas acheter durant les mois de l’année qui sont historiquement les mois qui affichent une moyenne de gain la plus faible ? Ne serait-ce pas judicieux pour optimiser son point d’achat de tokens ALGO ?

Bien entendu, nous ne parlons pas ici de prévision de date en semaines. Il ne s’agit pas non plus de dire qu’à telles minutes de la journée il faut investir. Prenez du recul et placez vous à la bonne échelle !

Les pires mois de l’année pour la crypto (moyenne sur 13 ans)

Abordons maintenant les pires mois de l’année en termes de performances affichées. Quels sont ces mois de l’année ? On parle ici du mois de mar, du mois d’aout et du mois de sept. Ces trois mois affichent une perte moyenne sur treize années de statistiques d’environ -5%.

Si vous suivez toujours, vous savez donc que c’est durant cette période que vous serez enclins d’acheter une crypto au prix le plus bas. Et, statistiquement parlant, c’est effectivement ce qu’il risque de se passer si vous achetez de la crypto durant ces mois-ci de l’année.

Admettons, vous achetez de la crypto au pire mois de l’année c’est à dire au mois de mar en ayant donc accès au prix les plus bas et vous revendez au prix le plus haut au mois d’oct.

Je ne dis pas qu’il faut se baser uniquement sur ces données pour investir. C’est évident qu’il y a bien d’autre indicateurs techniques à analyser sur le marché de la crypto avant même d’envisager d’acheter une crypto. Sans compter que vous devrez prendre en compte où nous nous situons au niveau du cycle de 4 ans en cours..

Toutefois, ces données sont importantes à connaître en tant qu’investisseur. Je ne parle pas ici de ceux qui font du trading sur Binance. Les traders se moquent bien de ces données-ci.

algorand

Les cycles dans la crypto et les Halvings

Investir dans la crypto ne pourrait se faire sans prendre connaissance en amont des cycles régit par les Halvings. Ces cycles ont une durée de 4 ans et, jusqu’ici, ils ont toujours été respectés. Cela n’est pas le fruit du hasard. En effet, les Halvings sont liés au processus de minage et des récompenses qui en découlent. Les Halvings ne sont donc pas fixés de manière aléatoire. Ils reposent sur des données concrètes.

Pour savoir où nous nous situons dans le cycle en cours, il suffit de prendre connaissance du graphisme du Stock to flow. Ce graphisme nous indique non seulement les cycles passés mais également nous donne une projection sur le futur. Ces projections sont à prendre avec des pincettes car il est évident que le cours de la crypto ne pourra jamais monter jusqu’au ciel. Bien que le graphisme soit retranscrit à une échelle logarithmique, il faut raison garder.

Bien sûr, personne ne peut lire l’avenir et d’ailleurs rien ne nous garantit que les cryptomonnaies seront toujours présentes dans les années à venir. La crypto est un marché qui est encore très jeune et tant que de l’eau n’aura pas coulé sous les ponts, nous ne pourrons affirmer que la crypto sera toujours là comme l’est, par exemple, n’importe quelle place boursière.

Le prochain Halving qui a lieu en 2024 devrait être l’occasion pour les nouveaux investisseurs de se placer sur le marché de la crypto. Mais, au même titre que les meilleurs mois de l’année affiché par le btc, ce n’est pas une fois que les cours explosent qu’il faudra penser à acheter de l’ALGO.

En fait, les achats d’une crypto, telle que la crypto ALGO par exemple, doit toujours se faire durant une phase de marché baissier. Cela peut paraître contre productif d’acheter lorsque le marché d’un actif est en chute libre, pourtant c’est bel et bien durant cette phase-là que vous ferez les meilleures affaires.

Il n’est jamais confortable d’acheter lorsque les bougies rouges sont prédominantes sur le graphique du cours. Une bonne astuce, pour vous permettre de passer outre ce frein psychologique, est d’inverser la couleur des bougies sur votre graphique. Ainsi, lorsque le cours chutera, celui-ci affichera des bougies vertes et ce sera pour vous le signal qu’il faut acheter et non qu’il faut fuir du marché des cryptomonnaies !

Comment faire en sorte d’acheter tout le temps lorsqu’un cours ne cesse de chuter ? C’est ce que nous allons voir maintenant avec la technique du Dollar Cost Average..

La technique du Dollar Cost Average

Comme dit précédemment, il existe une technique qui nous permet d’acheter lorsqu’un cours ne cesse de chuter et cette technique et la technique du DCA ou Dollar Cost Average. Que nous enseigne cette technique ? Qu’il ne faut surtout pas acheter en une fois mais en plusieurs fois, par paliers.

Règle de base numéro un donc, on ne fait jamais All-in sur une crypto même si l’on pense que son prix est au rabais. S’il y a bien une chose qu’il faut garder en tête lorsque l’on se lance dans l’investissement sur le marché de la crypto c’est que celui-ci est très volatil et très difficile à prévoir. On pense que le cours d’une crypto ne peut pas aller plus bas et c’est pourtant ce qui arrive. Il en va d’ailleurs de même concernant les hausses des cryptos durant un Bull Market, hausses qui ne semblent vouloir ne jamais s’arrêter.

Vous devez donc absolument investir par paliers. Que cela signifie-t-il ? C’est simple à comprendre, et nous allons, pour ce faire, prendre l’exemple concret d’une personne qui dispose de 10 000 euros ou 10 000 usd dollars qu’il souhaite investir dans la crypto ALGO.

Notez que pour investir une telle somme dans une unique crypto, cela implique que cette personne dispose en réalité d’un capital beaucoup plus grand, peut-être de 200 000 euros ou usd dollars, en admettant qu’il investisse seulement 5% de son capital dédié à la crypto dans la crypto ALGO à proprement parler.

Donc, avec 10 000 euros ou usd dollars, comment cet investisseur néophyte en la matière devrait-il s’y prendre pour effectuer un achat intelligent ? Partant du principe que le cours de la crypto ALGO a chuté de -50% par rapport à son plus haut historique. L’investisseur peut alors commencer à investir disons 25% de son capital dédié à l’achat de tokens ALGO.

Le cours de la crypto ALGO continue de chuter. Il est désormais passé à -70% par rapport à son ATH. L’investisseur investit alors à nouveau 25% de son capital. Nous sommes dans un Bear Market et le cours de la crypto ALGO, comme toutes les autres cryptos du marché d’ailleurs, poursuit sa chute. Celle-ci est désormais de -80%. L’investisseur achète de nouveau à hauteur de 25% de son capital initial.

Il reste maintenant 25% du capital de l’investisseur. La crypto ALGO peut tout à fait continuer sa chute et atteindre les -90% par rapport à son ATH. C’est généralement ce qui arrive durant un Bear Market. Jusqu’ici cet investisseur a eu le nez creux puisqu’il a réussi à lisser son prix d’achat.

L’investisseur opposé qui aurait fait All-in lorsque le cours de l’ALGO était à -50% de son ATH, jugeant que c’était un bon prix d’achat, ne disposerait lui, à ce moment précis, plus de pièces de monnaies en euro ou des stablecoins à investir. Il ne peut alors que s’en prendre à lui même de ne pas s’être laissé la possibilité d’investir à des prix encore plus attrayants sur le marché.

Le premier investisseur aura acheté à un prix moyen soldé à -70%. Le second investisseur, quant à lui, aura eu accès à la crypto ALGO à un prix d’achat moyen soldé à seulement -50%. Cette différence ne semble pas si importante, pourtant elle l’est croyez moi !

Il est certain que l’investisseur intelligent s’en sortira toujours mieux car son approche sera plus réfléchie et plus prudente. Vous vous demandez peut-être qu’en aurait-il été si le cours de l’ALGO n’avait pas poursuivi sa chute mais serait parti à la hausse. L’investisseur prudent n’aurait donc pas eu l’opportunité d’investir l’ensemble de son capital dédié à l’achat d’ALGO sur cette phase.

Croyez-le ou non mais, des opportunités vous en aurez toujours sur le marché de la crypto. Il est bon également de rappeler qu’il est nécessaire de toujours garder un minimum de pièces eur à investir pour être prêt à se positionner le moment venu. Car, qui nous dit que le cours de l’ALGO ne reprendra pas sa baisse par la suite.

Des rebonds techniques qui nous font croire que la baisse est terminée et que nous entamons un cycle haussier, il y en a et il y en aura toujours pour nous piéger. Aussi, s’il reste à notre premier investisseur 25% de son capital à investir, ce dernier sera toujours prompt à investir ce capital restant lorsqu’une nouvelle opportunité se présentera à lui.

La technique du DCA est une technique qui marche. Celle-ci a été éprouvée dans le temps et si vous avez le sentiment que cette technique est un frein à votre investissement, considérez plutôt cette dernière comme un moyen de calmer vos ardeurs et votre euphorie du moment.

On n’investit jamais sur les marchés avec un tel sentiment. Il faut rester le plus froid possible afin de ne pas faire FOMO, terme souvent employé dans le domaine de la crypto qui désigne la manière qu’ont certains investisseurs amateurs de « courir toujours après un train ».

Il est difficile de faire une prévision de prix d’un cours, la variation de celui-ci étant beaucoup trop aléatoire. Aussi, pour mettre un maximum de chance de notre côté, il convient d’adopter la technique du DCA dès le début de notre investissement dans les cryptomonnaies.

Acheter des cryptos avec eToro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

bitcoin
Bitcoin (BTC) 23.259,11
ethereum
Ethereum (ETH) 1.821,08
tether
Tether (USDT) 0,972892
usd-coin
USD Coin (USDC) 0,971921
bnb
BNB (BNB) 313,75
xrp
XRP (XRP) 0,368970
cardano
Cardano (ADA) 0,515802
binance-usd
Binance USD (BUSD) 0,966846
solana
Solana (SOL) 41,50
polkadot
Polkadot (DOT) 8,90