Ethereum (ETH) : c’est quoi ? quel est son cours ?

👉 Paymium vous rémunère pour trader le bitcoin 👈

💸 Tous les traders qui placent des ordres limites à l’achat ou à la vente sur la plateforme Paymium sont rétribués jusqu’à 0,1% du montant de leur ordre. Une petite révolution puisqu’on vous paye pour trader le bitcoin 🤑

Découvrir Paymium

Ethereum (ETH)
0.58%
1.207,31
7,00
⇣ 1.205,21
3 Dec
⇡ 1.229,67

Ethereum est, sans aucune contestation possible, actuellement, le projet dans le monde des cryptomonnaies qui est le plus abouti. Ce n’est donc pas un hasard si on le retrouve classé à la 2eme position sur le Market Cap, tout juste derrière le roi Bitcoin.

Ethereum, pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, est un projet de cryptomonnaie basé sur les smart contrats. Par définition, un smart contrat, ou, en français, un contrat intelligent, c’est un contrat qui permet de mettre à exécution un contrat et ce, de manière systématiquement automatique et sûre.

De très nombreux projets gravitent autour d’Ethereum. En fait, on peut même dire que la plus grande majorité des projets de cryptomonnaies ont besoin, pour être fonctionnels, de la blockchain Ethereum. Vous l’aurez compris, Ethereum est la fois une blockchain, une cryptomonnaie et à la fois un outil qui rend de fiers services aux nombreux autres projets crypto-actifs.

Mais, ce n’est pas tout puisqu’Ethereum, c’est aussi un projet sur lequel la DEFI, ou finance décentralisée, peut reposer et offrir alors aux investisseurs la possibilité d’exécuter des transactions décentralisées sur un réseau le plus fiable et le plus sécurisé du moment.

Ethereum est un projet qui est ancien. Celui-ci a d’ailleurs déjà subi des améliorations lors du passage à l’Ethereum 2.0 en 2020. Pourtant, comme vous le verrez ci-après, d’énormes autres transformations de fond sont en cours. Celles-ci verront le jour dans les mois et années à venir.

Les défauts actuels du projet Ethereum et les enjeux

Si l’on fait le bilan, on peut penser qu’Ethereum est un projet qui ne possède pas de défaut. Toutefois, cela serait faux que d’affirmer ceci. Ethereum a un gros défaut. En fait, il en a même deux. Le premier de ces défauts est celui qui est relatif aux frais de gas, c’est à dire aux frais de transactions. Ces derniers sont élevés, voir parfois même très élevés. Ainsi, il devient, dans certains cas, peu intéressant d’effectuer des transactions, notamment dans le domaine de la DEFI, via de petits montants, car les frais de gas rognent alors directement les gains acquis.

Ethereum a été victime de son succès. Et nous abordons donc maintenant les second défaut d’Ethereum, à savoir celui d’être un réseau qui est bien trop souvent engorgé. Vous noterez que ce phénomène est interdépendant du défaut précédemment cité. A savoir, c’est parce que le réseau est encombré que les frais de gas sont autant élevés.

Je commence à en entendre certains se dire qu’Ethereum n’est donc pas un projet d’avenir car il possède des points faibles rédhibitoires. Que né ni ! En effet, si Ethereum est basé actuellement sur la technologie du Proof of Work, c’est à dire sur la preuve de travail, c’est bel et bien vers la technologie du PoS, ou Proof of Stake, c’est à dire « preuve d’enjeu », qu’Ethereum va se tourner dans un avenir maintenant assez proche.

En fait, celui-ci aurait déjà du faire sa transition du PoW vers le PoS.. mais ce passage du PoW au PoS a pris beaucoup de retard. Vitalik Buterin annonce ce changement de protocole depuis longtemps maintenant.. alors ce dernier arrivera tôt ou tard, ce n’est qu’une question de temps. Attention toutefois, si vous pensez que ce changement se fera du jour au lendemain, cela n’est pas la réalité. Ce processus de transition se fera en douceur car ce dernier est complexe.

Quel changement notable cette transition engendrera-t-elle ? Dans les faits, le réseau sera complètement désengorgé, pour le plus grand bonheur des utilisateurs de la blockchain Ethereum. Actuellement, Ethereum permet d’effectuer seulement 30 transactions à la seconde, ce qui apparaît comme une donnée assez ridicule. Avec le nouveau protocole, le réseau sera capable de traiter plusieurs milliers de transactions par seconde.. ce qui change tout. Les frais, quant à eux, seront ainsi beaucoup plus faibles.. là encore, pour le plus grand plaisir des utilisateurs du réseau.

Evolution du cours du Ethereum (ETH) en Euro depuis 1 an

Acheter des cryptos au meilleur prix avec Changelly

Les meilleurs exchanges pour acheter du ETH

Plus de cryptos…

Les masternodes Ethereum, qu’en penser ?

Parmi les autres défauts d’Ethereum (je vous avais bien dit qu’Ethereum était loin d’être parfait.. imparfait donc, mais tellement indispensable également !), il y a ce défaut concernant les masternodes.

On peut ainsi regretter que le réseau Ethereum possède des nœuds qui ne soient pas aussi décentralisés que l’on pourrait être amené à le penser. Ainsi, si vous aviez pour ambition de monter un nœud Ethereum chez vous, sachez de suite que cela ne serait pas un long fleuve tranquille.

Vous devrez, tout d’abord, être bien conscient que vous serez amené à investir une certaine somme d’argent pour mettre en place un tel nœud. Pourquoi cela nécessite de devoir dépenser autant d’argent pour avoir la chance de posséder un nœud Ethereum chez soi ?

La raison principale est que, et vous le savez maintenant, la blockchain Ethereum est une blockchain qui est très lourde. Ceci implique que vous devrez posséder un disque dur à très grande capacité de stockage pour être en mesure de mettre en état de fonctionnement un nœud Ethereum. On parle ici de minimum 8 To environ.

D’autres inconvénients peuvent exister. Nous avons retenu celui-ci car il est la définition même du plus gros frein que les masternodes qui seraient tentés par posséder un nœud Ethereum à la maison rencontreront à coup sûr.

Les Ethereums killers ont pris le relais.. en attendant le passage au PoS d’Ethereum !

C’est quoi un Ethereum killer ? C’est simplement un projet qui est sensé concurrencer Ethereum de par ses caractéristiques communes avec Ethereum.

Parmi ces projets, on peut parler du projet Cardano, dont le ticker est ADA, ou encore du projet Polkadot, dont le ticker est DOT. Mais, il en existe bien d’autres.

Ainsi, des projets plus récents, tel que NEAR par exemple, ont pu voir le jour et ont fière allure actuellement, de par leur succès rencontré auprès de la communauté qui s’impatiente de voir arriver le nouveau protocole avec preuve d’enjeu d’Ethereum.

Les layer 2, c’est quoi et quel rapport avec Ethereum ?

Un layer 2, ou deuxième couche, c’est un projet cryptoactif qui permet de faciliter les transactions qui ont lieu sur le réseau éther et ce, dans le but de désengorger le réseau et de faire diminuer drastiquement les frais de transactions auxquels les utilisateurs doivent faire face lorsqu’ils utilisent le réseau Ethereum pour faire du business en ligne.

Parmi les projets de seconde couche les plus connus, on peut penser à Loopring, dont le ticker est LRC, ou encore à Polygon dont le ticker est MATIC. Ces deux projets rencontrent actuellement un grand succès auprès des investisseurs en cryptomonnaies.

Leur cours a d’ailleurs subi une ascension fulgurante. Certains investisseurs qui ont ainsi eu le nez creux en plaçant leurs pièces sur ces cryptos pépites peuvent se targuer d’avoir pu générer des rendements avec un taux de l’ordre de 10 000% après avoir acheté du LRC ou du MATIC.

Le jeton ETHER, un jeton déflationniste

Plus le temps passe, moins de jetons ETH sont proportionnellement présents sur le marché. Et pour cause, des jetons ETH sont émis à un rythme de moins en moins élevé, ce qui a pour conséquence irrémédiable de faire grimper la valeur du jeton. Car, bien entendu, tout ce qui est rare, est d’autant plus cher, cela va de soit.

C’est pourquoi, en tant qu’investisseur, vous serez toujours prompt à détecter le nombre de jetons d’un projet associé qui sont en circulation et du nombre de jetons au total qui seront amenés à être émis au fil du temps. A ce titre, il est toujours préférable d’investir sur des projets qui disposent déjà de nombreux jetons en circulation. L’idéal étant même de sélectionner un projet dont l’entièreté des jetons ont été effectivement émis.

Mieux encore, on s’attèlera à détecter les projets de cryptomonnaies qui font en sorte de brûler, de manière récurrente, des jetons. C’est le cas de projets tel que BNB, par exemple, dont l’équipe rachète, de manière régulière, des jetons BNB, et les brûle aussitôt, faisant naître ainsi une certaine confiance dans les investisseurs.

Ethereum

Faut-il acheter de l’Ethereum ?

Avant de répondre à cette question, permettez-nous de vous rappeler que nous ne sommes pas conseiller en investissement et que, de toute manière, tout investissement se doit d’être personnalisé, en fonction des besoins de chacun, mais aussi en fonction de ses propres moyens en euros et de ses attentes.

Certaines personnes sont capables d’investir dans un projet de l’argent dont elles n’ont pas besoin et d’être alors très patientes. D’autres, en revanche, ne sont pas prêtes à cela. Il est donc évident que tout conseil financier se doit d’être adapté à la personne en question qui s’apprêterait à investir une partie de son épargne dans la cryptomonnaie.

Mais, revenons à nos moutons. Tous les cours sont sujet à variation en euros. Alors, concernant Ethereum, est-ce encore le bon moment pour investir sur ce projet ? Et, si oui, comment faire en sorte d’acheter au meilleur prix en euros et de manière la plus intelligente possible ? Quel prix maximum peut-il atteindre ? C’est ce que nous allons voir ensemble maintenant en répondant à ces questions ci-après..

L’ATH de l’Ethereum

Tout d’abord, avant de parler de point d’achat, il convient de rappeler l’ATH de l’ETH. L’ATH, c’est le All Time High ou « point le plus haut jamais atteint » par ETH depuis le début de son historique. Ce point le plus haut correspond aux 5 000 $ environ (arrondissons pour y voir plus clair).

Le cours actuel de l’ETH, à l’heure où ces lignes sont écrites, c’est à dire en avril 2022, est proche des 3 000 $. Nous pouvons donc voir que le cours de l’ETH a subi une variation et une correction possédant un taux d’environ 40%, ce qui nous laisse entendre que ce serait un très bon point d’entrée pour les investisseurs qui souhaiteraient investir dans un tel token.

Pour autant, les investisseurs qui sont présents sur le marché de la crypto et qui possèdent déjà de l’ETH ne devraient pas forcément acheter de nouveaux éther à un tel prix d’entrée. Il serait alors plus judicieux d’attendre une correction encore plus majeure du cours de l’ETH. Comment penser que ce serait une bonne opération d’acheter une crypto à 3 000 $ lorsque l’on a déjà acheté de l’ETH au prix de 300 $ ? Tout est relatif n’est-ce pas !

Les perspectives d’avenir d’ETH.. combien peut-il atteindre ?

Aussi, encore une fois, selon votre profil d’investisseur et selon la composition de votre portefeuille en eur ou dollars crypto du moment, il sera bon ou non pour vous d’acheter de l’ETH. Nous ne pouvons être catégorique à ce sujet. Cependant, il semble évident que, sur le long terme, l’ETH soit amené à atteindre des cours beaucoup plus hauts que ceux actuels. Certains parlent d’un cours de l’ETH à 10 000 $ fin 2022.

Est-ce réalisable ? Ca l’est ! Mais nous ne pourrions affirmer que cette valeur sera atteinte avant la fin d’année en cours. Toujours est-il que, si vous faites partie de ces investisseurs en cryptos qui sont patientes et qui visent le long terme, il sera tout à fait judicieux d’investir dès maintenant, au cours actuel de l’ETH.

Dans 10 ans ou dans 20 ans, la variation de prix aura fait son cours. A combien sera alors estimée la valeur du jeton ETH ? Difficile à dire, mais, il n’est pas déraisonnable de penser que l’ETH atteigne une valeur telle que 100 000$, à terme. D’ailleurs, beaucoup de personnes suggèrent que le flippening aura lieu bien plus tôt qu’on ne le pense.

Le flippening, pour celles et ceux qui ne le savent pas, c’est le moment où la valeur de la capitalisation de l’Ethereum sera devenue supérieure à celle du Bitcoin, Bitcoin qui est, à l’heure actuelle, faut-il encore le rappeler, le big boss du marché des cryptomonnaies. Le sera-t-il encore à l’avenir ? Rien n’est moins sûr tellement le projet Ethereum repose sur des fondamentaux solides et aura toutes les cartes en main pour devenir, à son tour, le numéro un des cryptomonnaies sur le Market Cap.

Comment acheter de l’ETH de manière intelligente ?

Pour répondre à cette question, il nous faut parler de DCA. Le DCA ou « Dollar Cost Average » est une technique qui consiste à acheter une crypto en eur ou usd dollars, peu importe la monnaie retenue, non pas en une seule et unique fois, mais bel et bien en plusieurs fois, de sorte à lisser son prix d’entrée du marché. Cette technique, finalement peu de personnes l’appliquent. Pourtant, cette dernière a montré tout son intérêt.

Investir en plusieurs fois est donc toujours préférable au début car l’on achète à un prix moyen d’entrée en euro. Si le cours monte, nous sommes alors investis sur le marché. Si ce dernier baisse, nous possédons encore des billes pour investir à nouveau, à un prix plus compétitif cette fois-ci, dans le marché. C’est gagnant-gagnant.

Certes, si le cours en eur ou usd dollars et quel que soit les monnaies employées pour effectuer vos transactions monte de manière inexorable, nous gagnerons moins d’argent que si nous avions investis en une seule et unique fois l’ensemble de notre capital que nous avons à notre disposition. Toutefois, comme il est quasiment impossible de trouver le point bas d’un marché, il est préférable de pratiquer la méthode du DCA, un moyen efficace de mettre toutes les chances de notre côté pour maximiser notre potentiel de gain.

Cette méthode a fait ses preuves dans le temps. Elle en a sauvé plus d’un de la catastrophe à leur début. Utilisez donc cette technique et investissez de manière intelligente et professionnelle en achetant à un prix euro ou usd dollars (à vous de choisir la monnaie usitée pour faire vos transactions) moyen.

Ne vous précipitez pas et ne soyez pas cupides. Des opportunités dans le marché de la crypto, vous en aurez toujours à portée de tir ! Alors, soyez patients, agissez comme un snipper..

Avant de passer à l’action, surveillez la clôture de l’ETH chaque mois et analysez les bougies qui sont, à cette échelle, très représentatives. Le volume d’échange à l’échelle weekly, c’est à dire à l’échelle de la semaine, devra être également analysé de fond en comble.

Si le volume d’échange à cette échelle de temps, ou sur une échelle de temps encore plus grande que l’échelle de la semaine, telle que l’échange de temps mensuelle, est bas, il n’est peut-être pas opportun d’acheter dès maintenant de l’ETH car cela signifie qu’il y a peu d’engouement sur le cours de la crypto en question.

En plus de ces données, de nombreuses autres données devront être analysées. Des données telles que le RSI, le MACD, les moyennes mobiles devront ainsi être passées au peigne fin, surtout si l’on souhaite investir sur une période de temps courte.

A quelle date faut-il passer à l’action et acheter de l’ETH, ou n’importe quelle autre cryptomonnaie d’ailleurs ? Par définition, on a coutume de dire que les mois de dec, fev, mar sont de bons mois pour investir sur les marchés, d’une manière générale. Il est de coutume de dire également de vendre au mois avr ou mai.

Où acheter de l’ETH ?

Vous voilà convaincu qu’il vous faut absolument posséder de l’Ethereum dans votre application. Se pose alors la questions des applications et des sites à choisir pour être en mesure d’acheter de l’ETH. De la plateforme d’achat que vous choisirez dépendra, tout d’abord, de la monnaie que vous utiliserez pour effectuer vos transactions.

Par exemple, si vous optez pour la plateforme Coinbase, que ce soit via l’application ou via le site internet, sachez que les achats de votre Ethereum s’effectuera en euro et non en dollar. En revanche, si vous optez pour une plateforme telle que Binance, vos achats s’effectueront en usd dollars.

Au passage, il est bon de rappeler que les services proposés sur Binance ne seront absolument pas les mêmes que les services proposés sur Coinbase. La plateforme Binance propose, en effet, d’avantage de services de trading et d’investissement que Coinbase.

Il vous sera également possible de passer par des applications tels que eToro ou encore Swissborg. Là encore, vous devez bien prendre conscience que les services seront moins aboutis sur ces plateformes d’achat et d’échange de cryptomonnaies que ceux présents sur Binance, qui est, faut-il encore le rappeler, la plateforme de référence dans le monde sur le marché des cryptomonnaies.

Au final, quel que soit la plateforme de cryptomonnaies que vous aurez choisi, l’important sera que vous passiez à l’action et, quel que soit également la date ou les semaines que vous aurez privilégié pour effectuer une transaction d’achat. Il y a un moment où il faut se lancer.

Si vous appliquez la méthode de DCA dont nous avons vu ensemble l’ébauche et le principe, il n’y a aucune raison que vous fassiez des erreurs. N’oubliez pas l’adage qui dit qu’il ne faut pas mettre toutes ces pièces dans le même panier. Posséder de l’Ethereum, c’est bien, mais il serait bon également de mettre une partie de ces pièces sur d’autres cryptomonnaies et ce, afin d’équilibrer votre wallet.

Acheter des cryptos avec eToro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

bitcoin
Bitcoin (BTC) 16.107,31
ethereum
Ethereum (ETH) 1.207,31
tether
Tether (USDT) 0,949999
bnb
BNB (BNB) 277,19
usd-coin
USD Coin (USDC) 0,949050
binance-usd
Binance USD (BUSD) 0,949999
xrp
XRP (XRP) 0,377341
dogecoin
Dogecoin (DOGE) 0,097070
cardano
Cardano (ADA) 0,309110
matic-network
Polygon (MATIC) 0,877773