Smart Contract (Blockchain) : c’est quoi ? à quoi ça sert ?

👉 Paymium vous rémunère pour trader le bitcoin 👈

💸 Tous les traders qui placent des ordres limites à l’achat ou à la vente sur la plateforme Paymium sont rétribués jusqu’à 0,1% du montant de leur ordre. Une petite révolution puisqu’on vous paye pour trader le bitcoin 🤑

Découvrir Paymium

Le monde de la cryptomonnaie et de la blockchain n’est pas simple à comprendre lorsque l’on se lance. De très nombreux termes techniques sont à intégrer afin d’être en mesure de bien appréhender le milieu et les différents concepts afférents.

Si vous êtes un amateur de la blockchain ou/et si vous êtes un investisseur dans la crypto, vous avez déjà probablement entendu parler des Smarts Contracts, sans, pour autant, vraiment savoir ce qu’ils étaient réellement !

Vous savez, certes, que les Smarts Contracts sont liés de près à Ethereum, mais ne comprenez pas vraiment leur utilité et pourquoi ces derniers sont-ils si importants dans le milieu de la blockchain.

Dans cet article, nous allons tout vous expliquer en ce qui concerne les Smarts Contracts. Tout deviendra alors plus clair à vos yeux une fois que vous aurez lu et pris connaissance de nos explications.

Gros plan sur les Smarts Contracts

C’est quoi un Smart Contract ?

Le terme de Smart Contract a été prononcé, pour la première fois, en 1994. C’est le cyberpunk légendaire Nick Szabo qui en fût à l’origine. Mais cela demeure anecdotique puisque le terme de Smart Contract en lui même et son utilité réelle n’ont vu le jour que très récemment.

Face au nombre grandissant de protocoles de consensus, l’émergence des Smarts Contracts était une évidence. Il fallait gérer l’ensemble du secteur par le biais d’une programmation de contrats intelligents.

Attention, on pense, à tort, qu’Ethereum est la seule blockchain qui fait appel aux Smarts Contract. Pourtant, bien d’autres blockchains y ont également recours, notamment les blockchains qui sont concurrentes à Ethereum. On peut citer, pour les plus connues d’entre elles, Tezos, Cardano, Polkadot ou encore Cosmos.

Mais, entrons plus en détail sur les Smarts Contracts. Les Smarts Contracts sont donc en quelque sorte des programmes informatiques qui, une fois mis en place, ne peuvent être révoqués. C’est la particularité même des Smarts Contracts. Ces derniers sont responsables de l’exécution d’un ensemble de directives et d’instructions qui auront été définies en amont.

Pour simplifier encore davantage la définition même des Smarts Contracts et pour vous permettre de mieux vous représenter quel est l’intérêt de ces derniers, dites vous simplement que les Smarts Contracts permettent d’exécuter des instructions, non plus par l’intermédiaire de la loi et du droit qui, ici, n’interviennent donc plus, mais par l’intermédiaire de l’informatique.

Vous avez déjà probablement entendu cette célèbre citation « code is law ». Et bien, voilà, nous y sommes. Les Smarts Contracts sont l’essence même de ce concept.

Les Smarts Contracts peuvent être de différents niveaux de complexité. Certains d’entre eux peuvent être de simples programmes informatiques qui utilisent la fonction « If ». Par exemple, « si tel événement se produit, alors telle action devra être exécutée ». En revanche, généralement, ces programmes informatiques intelligents qui sont, pour rappel, irrévocables, une fois ces derniers mis en application, sont beaucoup plus complexes qu’une simple application d’une fonction unique « If this, then that ».

Tous les Smarts Contracts n’ont pas les mêmes fonctionnalités, les mêmes utilités et les mêmes ambitions. Ainsi, certains programmes intelligents auront pour vocation de totalement répliquer un ensemble de clauses commerciales, dans le but de se substituer au droit par l’informatique – rappelez-vous, « code is law » -.

C’est quoi un Smart Contract ? Explications..

Le maître mot d’un Smart Contract, c’est la décentralisation et la non intervention d’une entité pour régir des lois. Bien sûr, ces lois doivent être fixées en amont par un groupe de personnes. Cela se fait donc inévitablement, à la base, par le consentement d’entités. Cependant, une fois que ces codes et ces lois sont posés, personne ne peut être en mesure de venir modifier ces derniers. Enfin, nous verrons ci-après que cette assertion n’est pas tout à fait exacte en réalité.

Toutefois, dans 99.99% des cas, la falsification d’un contrat intelligent est tout simplement impossible. C’est tout l’intérêt des Smarts Contracts que de délivrer, non seulement une transparence totale, mais également de proposer une irrévocabilité permanente.

Bien entendu, nous ne faisons là qu’effleurer le sujet. Il serait beaucoup trop complexe d’entrer dans la technique et, si vous n’aviez aucune connaissance notable en informatique et notamment dans la programmation de blockchains, vous ne comprendriez tout simplement pas de quoi nous parlons.

Néanmoins, nous allons voir ensemble, de manière succincte et compréhensible pour le commun des mortels, comment de tels programmes intelligents peuvent être mis en place et peuvent fonctionner sans que plus personne n’intervienne sur ces programmes une fois ces derniers programmés et exécutés.

Comment fonctionne un Smart Contract ?

Parlons maintenant du fonctionnement même d’un Smart Contract. Nous venons de voir qu’un Smart Contract est l’équivalent d’un contrat papier, que celui-ci se substituait à ce dernier et qu’il était totalement autonome. Pour qu’un Smart Contract soit validé et exécuté, il faut, bien entendu, que tout un tas d’étapes soient validées et ce, sur la Blockchain dans lequel ce dernier intervient.

Il est évident qu’il n’y a pas une seule étape de validation qui soit exécutée pour que le fonctionnement d’un Smart Contract soit effectif. C’est tout un processus de validation de blocs qui est exécuté de manière, certes automatisée, mais toujours de manière totalement transparente. Des échanges de valeur peuvent ainsi avoir lieu par l’entremise, non plus de contrats papier, mais par l’intermédiaire de cryptoactifs.

On retrouve ainsi l’ensemble des écritures comptables qui représentent les échanges de valeurs numériques et ces dernières sont inscrites dans la Blockchain sous forme de blocs. Toute personne peut donc, à tout moment, avoir accès à ces écritures, même une personne extérieure au projet en question ! C’est une transparence et une décentralisation complète.

Il n’y a donc aucune interprétation subjective qui puisse être faite par un humain lors de l’exécution d’instructions. C’est bien là l’avantage des Smarts Contracts qui sont donc irrévocables, qui ne laissent pas de place au doute et qui sont accessibles à qui veut prendre connaissance du programme en question.

Bien entendu, à l’instar des contrats papiers, les Smarts Contracts n’échappent pas à une certaine standardisation. Le standard de référence dans l’univers des Smarts Contracts, c’est le standard ERC-20. Ce standard permet donc la création de cryptoactifs sur la blockchain et le réseau Ethereum.

Quel est l’intérêt d’avoir recours à un Smart Contract ?

Nous avons déjà ébauché la question et vous avez maintenant compris ce qu’est un Smart Contract et comment ce dernier fonctionnait. Avec le déploiement de blockchains de plus en plus grand, ces contrats intelligents ont su montrer tout leur intérêt.

Le premier intérêt d’avoir recours à un Smart Contract plutôt qu’à un contrat ordinaire papier, c’est celui d’offrir une transparence totale à toutes les parties. Cela permet donc de conclure un accord entre ces deux parties et ce, de manière irrévocable.

Vous l’aurez compris, grâce à l’utilisation des Smarts Contracts, l’intervention d’un avocat ou d’un notaire dans le cadre de la transmission d’un bien, n’a plus lieu d’être. Le système est totalement décentralisé. Ainsi, ce sont des frais en moins que les entreprises n’ont pas à régler et cela tombe bien car ces derniers s’apparentent bien souvent à des sommes mirobolantes.

Les contrats intelligents peuvent permettre, par exemple, de limiter tout risque d’impayé en déclenchant de manière automatique un règlement, et ce de manière récurrente et parfaitement maitrisée.

Les Smarts Contracts sur la blockchain Ethereum

Il existe plusieurs types de Smarts Contracts. On peut, en effet, distinguer les contrats intelligents qui ont trait dans le secteur de l’assurance, de la santé, des jeux, du cloud, des échangeurs, des plateformes de marchés..

Il n’y a pas de limite au développement et à la mise en application des Smarts Contracts. Dans tous les secteurs ceux-ci peuvent avoir une réelle utilité. Les Smarts Contracts permettent de se passer de tiers de confiance tout en assurant davantage de sécurité. C’est une véritable révolution !

L’avenir nous dira si ces contrats intelligents auront pris le dessus sur les contrats papiers et si les notaires, les avocats, les assureurs auront dû se mettre à la page, voire se recycler car leur métier n’auraient alors plus lieu d’être.

Quels sont les inconvénients des Smarts Contracts ?

Aucun système n’est parfait et les contrats intelligents, malgré le fait qu’ils soient dit intelligents, ne dérogent pas à la règle. Ainsi, parmi les inconvénients d’une utilisation d’un Smart Contract, on peut d’abord évoquer le fait que l’informatique comporte toujours des failles et que tout système informatique possédant des données et informations numériques peut toujours être amené à être hacké.

Si, par ailleurs, un contrat intelligent a mal été programmé et a mal été conçu, des hackers pourraient alors venir exploiter ces potentielles failles pour venir semer le trouble au sein même de l’exécution du Smart Contract. Toutefois, cela arrive très rarement et, lorsque cela arrive, c’est à coup sûr sur une Blockchain de petite envergure.

Le plus célèbre hack aura tout de même eu lieu sur The DAO, piratage qui aura généré des pertes de plus de 150 millions de dollars en cryptomonnaies Ether que les utilisateurs ont alors perdu. Il aura fallu, pour résoudre ce problème, que des transactions et des données qui avaient été inscrites sur la blockchain soient modifiées et réécrites et ce, afin que le pirate informatique se voit alors dépossédé de son larcin.

Une intervention humaine est donc toujours possible dans certains cas d’extrême urgence. Or, nous avions dit, en préambule, qu’il était impossible de réécrire une transaction numérique, que celle-ci était irrévocable. C’est une question philosophique à laquelle nous devons faire face ici, à savoir, faut-il laisser une possibilité d’intervention humaine dans des cas rares et alors bien spécifiques, et ce, dans le but de rétablir une injustice qui aurait eu lieu (dans ce cas présent, pour punir le hacker et dédommager les utilisateurs) ?

Les Smarts Contracts .. une technologie d’avenir ?

L’intervention humaine sera probablement toujours nécessaire, quel que soit le système informatique en question. Le jour où cette intervention humaine ne sera absolument plus possible, et ce, quel que soit les évènements, alors cela voudra tout simplement dire que l’IA a pris le contrôle de l’humanité et que nous avons perdu le contrôle de la situation.

Ainsi, si les Smarts Contracts sont une véritable technologie révolutionnaire, un système décentralisé qui permet de gagner du temps, de l’argent, de gagner en transparence, ces derniers ne sont pas exempts de reproches. La question est finalement de savoir si les Smarts Contracts sont plus performants et possèdent moins de risques que les contrats papiers d’un système centralisé.. et la réponse est : « Oui, les Smarts Contracts apportent une réelle valeur ajoutée et auront probablement tendance à se développer et à se démocratiser dans un futur proche ».

A titre d’exemple, certaines assurances se sont déjà mis à la page et proposent, par exemple, de dédommager leurs assurés de manière totalement automatisée et immédiate lorsqu’un évènement se produit. Par exemple, lors d’un retard d’embarquement à l’aéroport, l’assuré reçoit immédiatement sur son compte en banque une somme correspondant à un dédommagement. Les exemples d’application dans la vie de tous les jours sont infinis !

Acheter des cryptos avec eToro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

bitcoin
Bitcoin (BTC) 23.197,94
ethereum
Ethereum (ETH) 1.815,66
tether
Tether (USDT) 0,972892
usd-coin
USD Coin (USDC) 0,973863
bnb
BNB (BNB) 312,41
xrp
XRP (XRP) 0,367270
cardano
Cardano (ADA) 0,511857
binance-usd
Binance USD (BUSD) 0,970055
solana
Solana (SOL) 41,28
polkadot
Polkadot (DOT) 8,86