Le minage de cryptomonnaies chez soi : est-ce rentable ?

👉 Paymium vous rémunère pour trader le bitcoin 👈

💸 Tous les traders qui placent des ordres limites à l’achat ou à la vente sur la plateforme Paymium sont rétribués jusqu’à 0,1% du montant de leur ordre. Une petite révolution puisqu’on vous paye pour trader le bitcoin 🤑

Découvrir Paymium

Si vous êtes ici à lire ce blog, c’est forcément que vous avez déjà entendu parler du minage. Comment pourrait-il en être autrement sachant que le minage est l’essence même de la cryptomonnaie.. enfin pas de toutes les cryptomonnaies puisque le Proof of Work n’a pas le monopole.. il y a le Proof of Stake ou Preuve d’enjeu aussi et tant d’autres consensus. J’ai comme l’impression que je vous ai perdu en route. Alors, reprenons ensemble calmement si vous le voulez bien en commençant par le début.

Le minage c’est quoi ? Lorsque j’ai découvert la crypto pour la première fois et que j’ai entendu parler des mineurs, j’avoue que je n’ai absolument pas compris de quoi il en retournait. On allait miner du Bitcoin, mais, pour quoi faire ? Et comment peut-on mener du Bitcoin ? Je voyais ces fermes de minage et je ne comprenais toujours pas l’intérêt de celles-ci et de la manière dont le système fonctionnait.

Bon, ça c’était avant, comme dirait l’autre. Aujourd’hui, les choses sont beaucoup plus claires dans ma tête concernant le mining. Et vous ? Dans cet article, nous allons donc parler du minage de cryptomonnaies. Nous verrons en quoi ce dernier consiste, comment il fonctionne et, en dernier lieu, nous nous demanderons dans quelles conditions le minage pourrait-il devenir rentable pour qui souhaiterait s’atteler à la tâche depuis son propre domicile et avec son propre matériel informatique.

Un équipement informatique pour miner la crypto dans une ferme de minage

A l’origine du Proof of Work

Si Satoshi Nakamoto est bel et bien l’inventeur du Bitcoin et du concept de minage de la cryptomonnaie, il n’est, pour autant, pas l’inventeur même du concept de la preuve de travail ou du Proof of work. En effet, cette invention revient à un cryptographe britannique qui cherchait une solution pour limiter les envois massifs d’emails et ses effets néfastes qui en découlaient.

Adam Back allait donc avoir l’ingénieuse idée d’inventer le concept de preuve de travail qui consisterait alors à créer de manière naturel un filtre anti spam puisque le spammeur se devait de fournir une preuve de calcul sous forme d’énergie en électricité avant d’avoir la possibilité d’effectuer un tel envoi massif. Ce procédé faisait en sorte que l’envoi de courriels spams devenait impossible car cela revenait trop cher à l’expéditeur qui s’y essayait.

Techniquement, ce n’est donc pas Satoshi Nakamoto qui a inventé le concept de Preuve de travail. En revanche, c’est lui qui a transposé le concept du minage de la cryptomonnaie et de la résolution d’équation cryptographiques par le biais des processeurs et, plus exactement, par le biais de cartes graphiques et de l’énorme puissance de calcul que ces dernières peuvent délivrer.

C’est quoi le minage d’une cryptomonnaie ?

Le minage d’une cryptomonnaie, et essentiellement celui du Bitcoin, c’est l’essence même de la blockchain. Le concept du minage consiste en la résolution d’équations cryptographiques très complexes et ce, à l’aide de cartes graphiques très performantes et de grande puissance.

Ces équations cryptographiques, une fois résolues, permettent de valider un bloc de données et alors l’ajout et l’enregistrement dans la blockchain de la nouvelle transaction effectuée. En échange de ce travail de minage – on parle bien de travail, ce pourquoi on parle de « Proof of Work » ou « Preuve de travail »-, la personne qui a réussi à résoudre la formule se voit récompensé dans la cryptomonnaie qu’il aura miné.

C’est ainsi que de nouveau Bitcoin sont, chaque jour qui passe, créés et ajoutés à la blockchain. Le minage permet donc à la blockchain de fonctionner en étant parfaitement encadré. Il y aura, en tout et pour tout 21 millions de Bitcoin qui pourront être minés, et pas un de plus. Actuellement, ce sont environ 19 millions de Bitcoin qui sont en circulation (incluant, cela dit au passage, les Bitcoin qui ont été perdus à jamais). Le Bitcoin est donc déflationniste. En un sens, il est un véritable rempart contre l’inflation auxquelles sont irrémédiablement confrontées monnaies fiduciaires, à terme.

Il y a de nombreux mineurs à travers le monde qui prétendent à toucher une récompense en Bitcoin ou dans toute autre cryptomonnaie qui fonctionne sur le principe du Proof of Work d’ailleurs. Certains sont de simples geeks qui minent depuis leur domicile, ils sont extrêmement minoritaires aujourd’hui.. mais cela n’a pas toujours été le cas.

Au tout début, lorsque le Bitcoin venait d’être créé, de nombreux geeks achetaient des cartes graphiques et minaient depuis chez eux. Certains ont pu gagner des milliers de cryptomonnaies, cryptomonnaies qui allaient voir leur valeur, avec le temps, être multipliée par 100, 1 000 ou plus ! Nous verrons, ci-après, si le jeu en vaut toujours la chandelle à l’heure d’aujourd’hui de miner en tant que particulier avec un simple ordinateur.

Il faut bien comprendre que la concurrence est rude sur le marché du mining. Tout le monde ne peut prétendre à être élu pour la résolution d’un bloc et à gagner des Bitcoin de la sorte. Ainsi, plus les mineurs sont nombreux, plus la difficulté du minage augmente. C’est logique, simple histoire d’offre et de demande. Aussi, lorsque le marché est saturé, il vous faudra posséder une puissance de calcul très élevée pour être en mesure de miner du Bitcoin.

Toutes les cryptomonnaies utilisant le concept du Proof of work ne possèdent pas les mêmes types de récompenses. Nous parlerons ici uniquement du minage du Bitcoin car c’est celui qui est le plus courant.

Le Bitcoin fonctionne selon le principe des halvings. C’est quoi ça encore un halving vous demandez-vous ?

Les mineurs du Bitcoin en pleine action..

Les halvings du Bitcoin

Un halving correspond à un cycle de quatre années à l’issue de laquelle les récompenses dédiées au mineurs sont divisées par deux. En fait, pour être plus précis, un cycle d’halving a une durée de 210 000 blocs résolus. Mais, comme la durée de résolution d’un bloc est de 15 minutes en moyenne, cela correspond à une durée approximative de 4 années.

Seulement 21 millions de Bitcoin pourront être mis en circulation et il y a actuellement 19 millions de BTC qui sont déjà en circulation. Rendez-vous donc approximativement en 2140 lorsque la supply aura été atteinte. Nous ne serons malheureusement pas là pour assister à l’événement.

A chaque halving, la récompense des mineurs est divisée par deux. Tout cela est inscrit dans la blockchain et n’est pas éditable. C’est ce concept qui crée un effet de rareté et qui a tendance à faire augmenter la valeur d’une cryptomonnaie. C’est pourquoi, et vous l’aurez maintenant compris, la valeur du Bitcoin est étroitement liée aux halving et aux conditions relatives au minage. A ce titre, le H rate est un indicateur très intéressant qu’il faut absolument prendre en compte lorsque l’on souhaite tenter de déterminer le cours d’une cryptomonnaie de la manière la plus sérieuse possible.

L’historique des halvings nous indique que nous sommes, actuellement, situé dans le 3eme halving. Lors du lancement du BTC, le 03 janvier 2009, les rétributions s’élevaient alors à 50 BTC par blocs qui étaient inscrits sur la blockchain. On parle de bloc Genesis.

Le premier halving est intervenu à la date du 28 novembre 2012. Les mineurs touchaient alors seulement 25 BTC par résolution de blocs. Lors du 3eme halving, notre cycle en cours donc, la récompense s’élevait plus qu’à 12.5 BTC.

Le prochain halving aura lieu en 2024 et les récompenses s’élèveront alors à 6.25 BTC pour chacune des résolutions de blocs.

Nous avons traité là du système de récompenses du minage du Bitcoin mais, comme dit plus haut, toutes les cryptomonnaies qu’il sera possible de miner n’utilisent pas ce même modèle de réduction par deux de la récompense à chaque halving. Bon à savoir..

Comment miner des cryptomonnaies ?

Maintenant que vous avez bien saisi le concept même du minage et, plus particulièrement, celui du Bitcoin, nous allons voir ensemble les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour miner du Bitcoin ou n’importe quelle autre crypto d’ailleurs. Vous verrez qu’il n’existe pas une solution unique mais bel et bien plusieurs solutions..

Miner à l’aide d’un ordinateur dédié au minage (ASIC)

Le minage "à l'ancienne" n'est plus aussi rentable aujourd'hui
Le minage « à l’ancienne » n’est plus aussi rentable aujourd’hui

Lorsque l’on se projette vers une solution de mining, la première chose à laquelle on pense, c’est de miner depuis son propre domicile en achetant du matériel. Mais, en 2022, est-ce encore une solution viable ?

Pour ce faire, il nous faudrait donc posséder un ordinateur qui serait spécifiquement dédié à la tâche de minage. Première mauvaise nouvelle, pour miner en 2022, il ne suffit pas de posséder une simple carte graphique comme « au bon vieux temps ».

Désormais, la puissance de calcul requise pour la validation d’un bloc est telle qu’il est nécessaire de posséder du matériel informatique spécifique, matériel qui, cela dit en passant, peut vite devenir dépassé. Sans compter que les mécanismes de validation liés au minage peuvent être amenés à évoluer dans le temps, vous laissant sur le carreau avec votre matériel qui n’a alors plus aucune utilité.

Réfléchissez bien donc avant d’investir dans l’achat d’un tel matériel en vue de miner depuis votre domicile. Ce matériel devra être parfaitement adapté, il devra également être tenu à une certaine maintenance..

Enfin, dernière chose à savoir concernant l’achat d’un ASIC, vous devez être conscient qu’il vous sera possible de ne miner qu’une seule cryptomonnaie par ASIC. Le jeu est donc loin d’être gagné pour vous. Voyons donc les autres solutions qui s’offrent à vous..

Les fermes de minage de cryptomonnaies

Une ferme de minage impressionnante de par sa grandeur

Les fermes de minage fleurissent un peu partout dans le monde et principalement dans les endroits du monde où l’énergie électrique est la moins chère. C’est quoi une ferme de minage ? Une ferme de minage, c’est simplement un lieu où sont réunis des centaines et des centaines de cartes graphiques et ordinateurs qui sont uniquement dédiés à la tâche du minage.

Généralement, ces fermes de minage ressemblent à s’y méprendre, vu de l’extérieur, à de simples entrepôts. C’est lorsque l’on a la chance de pénétrer dans cet entrepôt que l’on est ébahi de découvrir ce lieu impressionnant dédié au mining.

Les plateformes de minage

Un rig de minage pour maximiser le potentiel de mining

Il existe une solution intermédiaire entre les fermes de minage et le minage via un ASIC et celle-ci se nomme les plateformes de minages. Par plateformes de minage, on entend un ensemble de composants ou « mining rig » qui sont assemblés entre eux via une armature qui contient de nombreuses cartes graphiques et autre processeurs. Autant dire de suite que la ventilation du système est primordiale dans une telle installation. Celle-ci est intégrée au rig.

Les autres solutions pour miner de la cryptomonnaie

Il existe d’autres solutions de minage : le Cloud mining et les masternodes. Ce solutions permettent de miner de la cryptomonnaie sans avoir besoin de posséder un quelconque matériel informatique.

Nous avons consacré un article dédié à ce sujet. Vous pouvez y accéder en cliquant sur ce lien.

Est-ce rentable de miner de la cryptomonnaie chez soi en 2022 ?

C’est la question qu’il faut se poser avant de se lancer dans une telle activité. Car, vous l’aurez bien compris à ce stade, le minage requiert de dépenser une certaine quantité d’énergie en électricité, mais aussi requiert d’investir dans l’achat d’ASIC ou de rigs, dans le cas où vous aviez effectivement décidé de miner du Bitcoin depuis chez vous.

Nous venons de voir qu’il existe différentes manières de miner. Du type de solution de minage que vous adopterez dépendra de la rentabilité du projet de mining. D’une manière générale, plus le matériel de minage qui sera utilisé sera performant, plus vous aurez de chance de remporter les récompenses. L’autre revers de la médaille, c’est que vous devrez dépenser davantage dans l’achat d’un tel matériel informatique.

La concurrence est rude.. voire déloyale

Autre élément important, voire déterminant, à prendre en compte, le lieu où vous vous trouvez sur cette planète pour miner le BTC. Pour que votre facture d’électricité soit la plus basse possible et pour que vous soyez en mesure de dégager le plus gros bénéfice possible, vous devrez vous situer dans des pays où l’électricité n’est pas chère, cela va de soi.

C’est pourquoi les fermes de minage possèdent de grosses parts du marché. Celles-ci s’installent au bon endroit sur cette planète pour optimiser leurs dépenses liées au minage. Certains pays sont, par ailleurs, excédentaire en production d’électricité. Ces derniers ont, par conséquent, un avantage certain vis à vis des mineurs situés dans d’autres pays où l’électricité est vendue plus chère.

Miner une crypto qui en vaille la peine

Nous avons parlé des dépenses liés au minage mais avons omis de parler des cryptomonnaies en tant que telle à miner. Vous devrez choisir des cryptomonnaies qui utilisent le concept de PoW et qui en valent la peine. Quel intérêt auriez-vous, par exemple, de miner une cryptomonnaie, de gagner des récompenses dans cette même crypto donc, si vous n’étiez pas persuadé que cette crypto n’était pas promue à un avenir radieux ?

A quoi bon dépenser énormément d’argent dans l’achat de matériel informatique couteux et dans l’achat récurrent d’électricité, si c’est pour détenir des crypto monnaies qui, au final, auront une valeur qui tendront vers zéro ? Veillez donc à bien choisir la cryptomonnaie que vous allez miner. Si le minage du Bitcoin ne semble pas fait pour les particuliers tellement la concurrence est déloyale, en revanche, le minage des petites cryptomonnaies, quant à lui, devrait être plus accessible aux petits investisseurs en cryptos.

Pour ce faire, toutefois, il sera nécessaire d’opter pour la solution plateformes de minage plutôt que pour la solution ASIC qui semble totalement dépassée au jour d’aujourd’hui.

L’énergie verte pas chère pour miner

Enfin, pour terminer sur le sujet, sachez qu’il existe des systèmes ingénieux qui viseront à réduire vos coûts. C’est ainsi qu’a pu voir le jour ce système ingénieux de chauffe-eau couplé à un système de minage. Les cartes graphiques produisant de la chaleur, il est bien vu de pouvoir être en mesure de récupérer ces déperditions et, dans un tel cas, d’utiliser la chaleur pour chauffer l’eau d’un cumulus.

Il y a fort à parier que de nombreuses alternatives se poseront là dans un futur proche. D’ailleurs, le concept de preuve de travail par le minage de crypto utilise déjà largement les énergies renouvelables. Une dernière étude nous montre d’ailleurs que c’est près de 60% de l’énergie fournie pour l’activité de minage qui proviendrai, non pas de production d’électricité par le nucléaire ou par des centrales à charbon, mais par l’utilisation d’énergie verte de type géothermie..

Acheter des cryptos avec eToro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

bitcoin
Bitcoin (BTC) 16.113,35
ethereum
Ethereum (ETH) 1.183,31
tether
Tether (USDT) 0,951897
bnb
BNB (BNB) 277,21
usd-coin
USD Coin (USDC) 0,953795
binance-usd
Binance USD (BUSD) 0,953795
xrp
XRP (XRP) 0,371449
dogecoin
Dogecoin (DOGE) 0,095607
cardano
Cardano (ADA) 0,304831
matic-network
Polygon (MATIC) 0,861101